CHAN 2023: mercredi décisif pour le Maroc

Après avoir réclamé l’ouverture de l’espace aérien depuis le Maroc vers l’Algérie pour pouvoir transporter les joueurs nationaux participant au CHAN, la Fédération royale marocaine de Football (FRMF) devrait annoncer sa décision ce mercredi.

La FRMF avait saisi la CAF qui organise la compétition des joueurs locaux pour demander l’ouverture de l’espace aérien algérien (fermé par l’Algérie avec la rupture unilatérale des relations diplomatiques).

Cette exigence de la FRMF auprès de la CAF s’explique par la présence d’une clause d’effectuer des vols sans escales vers le pays hôte. Sauf que l’Algérie n’a pas seulement fermé son espace aérien mais a aussi interdit aux avions immatriculés au Maroc ou en provenance du Royaume de survoler son territoire.

Ainsi, l’Algérie voudrait que l’équipe du Maroc, championne des deux dernières éditions du CHAN, aille en Tunisie, et prenne un avion Tunisair pour se rendre ensuite en Algérie. L’autre option avancée par Alger, était que l’équipe nationale arrive en Algérie à bord d’un avion tunisien et non marocain.

La CAF a saisi la Fédération algérienne de football (FAF) pour répondre à la demande marocaine. Le ministre algérien des Sports avait promis une réponse sous 24H avant de se rétracter sans qu’une réponse officielle ne soit connue.

En l’absence de canaux de communication officiels entre le Maroc et l’Algérie, c’est à la CAF que revient le rôle de répondre, sauf qu’à mardi 10 janvier, à 3 jours du début de la compétition, la FRMF attend toujours une réponse de la confédération africaine.

Une source proche du dossier a révélé à Hesport que la CAF a un délai pour donner sa réponse. Ce dernier prend fin mardi à minuit. A la fin de ce délai mercredi, « nous prendrons une décision » concernant la participation de l’équipe du Maroc au CHAN.

Fakoly Daba

Partager Avec...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.